Jardinage

Quels sont les semis à réaliser au printemps ?

Quels sont les semis à réaliser au printemps ?

Le printemps est une période particulièrement propice aux activités de jardinage. En règle générale, le jardinier réalise les semis en début de belle saison. En effet, c’est souvent du début mars jusqu’à fin avril que l’on commence à planter nos graines pour avoir un beau jardin fleuri ou un potager bien garni quelques mois plus tard.

Que semer au printemps ?

Plusieurs types de plantes peuvent être semés dès le début du printemps. Nous vous présentons ici une petite liste non exhaustive de variétés à semer sur cette période :

  • Les légumes : carottes, poireaux, laitues, radis, tomates, courgettes, etc.
  • Les aromatiques : basilic, persil, thym, coriandre, menthe, etc.
  • Les fleurs : capucines, œillets d’Inde, coquelicots, cosmos, pétunias, etc.
  • Les arbres fruitiers (si vous avez la place) : cerisiers, pommiers, abricotiers, etc.

Il existe bien d’autres variétés à semer durant le printemps selon la localité et le climat. Vous obtiendrez certainement de conseils pertinents auprès de votre jardinerie locale pour faire vos choix selon le type de jardin que vous souhaitez créer et l’espace dont vous disposez.

Comment procéder pour réussir ses semis de printemps ?

Faire des semis au printemps est à la portée de tous, même si vous n’avez pas la main verte ! Voici quelques conseils pour vous aider à réussir vos plantations :

  1. Préparer le terrain

Le travail du sol est primordial pour un bon développement de vos plantes. Retirez les mauvaises herbes et éventuels débris végétaux, puis aérez la terre avec une bêche ou une fourche. Un apport de compost peut être bénéfique pour garantir une bonne croissance des semis.

  1. Choisir le bon emplacement

L’emplacement des semis est également crucial : chaque variété a ses propres exigences en termes d’ensoleillement, de protection contre le vent ou de qualité du sol. Prenez soin de bien vous informer sur les besoins spécifiques de chaque plante pour que celles-ci se développent au mieux.

  1. Semer les graines

Semez les graines selon la méthode qui convient : en ligne, en poquet ou à la volée. Respectez également les distances de plantation préconisées pour éviter la concurrence entre les plants. Veillez enfin à ne pas trop enterrer ni trop espacer les graines pour garantir une germination optimale.

  1. Maintenir l’humidité et surveiller les températures

Les jeunes plants ont besoin d’eau pour bien grandir : arrosez régulièrement sans détremper le sol. De plus, certaines graines (comme celles des tomates) nécessitent une température de germination assez élevée : placez les pots ou caissettes dans un endroit chaud et ensoleillé ou utilisez du matériel adapté comme une Mini serre d’intérieur avec chauffage intégré.

Comment utiliser une mini serre d’intérieur ?

Les mini serres pour semis sont des installations compactes conçues pour favoriser la germination des graines et le développement précoce des plantules dans un environnement contrôlé. Elles se composent généralement d’un plateau de base, d’un couvercle en verre, en plastique transparent pour maintenir une humidité élevée et parfois d’un système de chauffage pour garder la température stable.

Ces mini serres sont idéales pour les jardiniers souhaitant démarrer leurs cultures en avance, notamment dans les régions où les conditions extérieures ne sont pas encore propices aux plantations. Elles permettent de créer un microclimat parfait (niveau d’humidité et température idéals) pour la germination, protégeant les jeunes pousses des intempéries et des parasites.

Pour les utiliser, il suffit de semer les graines dans les pots ou les bacs ou les compartiments prévus, de les arroser légèrement, puis de fermer le couvercle. Les mini serres coûtent quelques euros pour les modèles les plus simples à plusieurs dizaines d’euros lorsqu’elles sont équipées de systèmes de chauffage et d’éclairage avancés.