Pepinière L'Autre Jardin

quand planter les fraisiers

Quand planter les fraisiers ?

4/5 - (137 votes)

L’une des meilleures façons de profiter de délicieuses fraises tout au long de la saison est de cultiver vos propres plants. Planter des fraisiers peut sembler une tâche simple, mais le secret du succès réside souvent dans le choix du moment idéal pour la plantation. Cet article vous guidera à travers les différentes périodes de l’année et leurs avantages spécifiques afin de savoir exactement quand planter les fraisiers pour obtenir une récolte abondante.

Période de PlantationAvantagesInconvénients
Printemps (Avril-Mai)Climat tempéré favorisant l’enracinement rapide, réduction des risques de gelées, premières petites récoltes dès l’été. 🌱Besoin de protection contre les dernières gelées. ❄️
Été (Juillet-Août)Longue période de croissance avant l’hiver, établissement solide des racines, possibilité de longues saisons de récolte. ☀️Risque de sécheresse et besoin d’arrosage régulier. 💧
Automne (Septembre-Octobre)Sol encore chaud favorisant l’enracinement, préparation pour une floraison abondante au printemps suivant, conditions climatiques moins stressantes. 🍂Risque de gel précoce, nécessité de protection hivernale. ❄️
Hiver (Sous serre)Utilisation de chauffage et éclairage artificiel, protection contre les gelées. 🌿Besoins accrus en surveillance et entretien, coût élevé de l’installation en serre. 💡

Période idéale pour la plantation des fraisiers : printemps, été, automne ou hiver  ?

période idéale pour la plantation des fraisiers

La période de plantation des fraisiers dépend largement du type de culture que vous souhaitez adopter. Chaque saison offre ses atouts et ses inconvénients pour la croissance des plants de fraisier.

Planter les fraisiers au printemps

Le printemps est souvent considéré comme une excellente période pour planter des fraisiers. Les mois d’avril et mai sont particulièrement favorables car les températures commencent à se réchauffer et le sol est généralement bien humidifié grâce aux pluies printanières.

Avantages de la plantation printanière  :

  • Climat tempéré et propice à l’enracinement rapide.
  • Réduction des risques de gelées tardives.
  • Croissance active permettant des premières petites récoltes dès l’été suivant.

Plantation estivale des fraisiers

Planter en été, notamment en juillet et août, peut également être bénéfique si vous utilisez des variétés remontantes ou de jour neutre. Ces types de fraisiers ont l’avantage de produire des fruits continuellement jusqu’aux premières gelées.

Points forts de la plantation en été  :

  • Longue période de croissance avant l’arrivée de l’hiver.
  • Établissement solide des racines grâce à la chaleur et à un arrosage adéquat.
  • Possibilité de longues saisons de récolte avec des soins appropriés.

Plantation des fraisiers en automne

Les mois de septembre et octobre sont également adaptés pour planter des fraisiers. En plantant à cette période, vous permettez à vos fraisiers de bien s’installer avant l’hiver, ce qui prépare une floraison abondante au printemps suivant.

Avantages de la plantation automnale  :

  • Sol encore chaud favorise l’enracinement profond.
  • Possibilité de multiples productions dès le printemps suivant.
  • Conditions climatiques moins stressantes comparées à l’été.

Culture hivernale des fraisiers

Planter des fraisiers en hiver n’est pas communément pratiqué, sauf sous des conditions contrôlées telles qu’une serre. Toutefois, certaines cultures peuvent bénéficier d’un climat doux pendant la saison hivernale.

Les points à considérer pendant l’hiver  :

  • Utilisation du chauffage et de l’éclairage artificiel en serre.
  • Protection contre les gelées nocturnes par le paillage.
  • Besoins accrus en surveillance et entretien.

Types de fraisiers et leur influence sur la période de plantation

Il existe plusieurs types de fraisiers, chacun ayant des spécificités qui influencent le meilleur moment pour la plantation. La connaissance de ces variétés peut aider à rationaliser vos choix selon les saisons.

Fraisier non-remontant (fraise des bois)

Ce type ne produit qu’une seule fois par an, généralement à la fin du printemps ou au début de l’été. Pour maximiser leur rendement, il est préférable de les planter soit en automne, soit au début du printemps.

Caractéristiques clés  :

  • Production unique annuelle concentrée sur une période courte.
  • Nécessite une préparation en amont pour une appropriation optimisée du sol.
  • Entretien facilité entre les cycles de fructification.

Fraisier remontant

Contrairement aux non-remontants, les fraisiers remontants produisent des fruits à plusieurs reprises tout au long de l’année. Cette caractéristique dynamique encourage une plantation au printemps ou en été.

Détails importants  :

  • Multiples récoltes réparties dans l’année fournissent une production étalée.
  • Requiert un soin plus régulier pour maintenir la santé de la plante.
  • Privilégier un apport nutritif soutenu et un bon arrosage.

Fraisier de jour neutre

Ces fraisiers produisent des fruits indépendamment de la longueur des jours, ce qui les rend très versatiles pour diverses périodes de plantation, incluant le printemps, l’été et même le début de l’automne.

Aspect remarquable  :

  • Adaptabilité exceptionnelle à diverses conditions climatiques.
  • Production continue sans lien avec la photopériode.
  • Idéal pour jardiniers à la recherche de flexibilité saisonnière.

Techniques de plantation et préparation du sol

techniques de plantation et préparation du sol pour les fraises

Afin de garantir une croissance saine et productive des fraisiers, certaines techniques et préparations du sol doivent être respectées. Que vous choisissiez de planter en pleine terre ou en godets, la méthode reste similaire dans son essence.

Préparation du sol

Avant de commencer la plantation, il est crucial de préparer correctement le sol. L’emplacement choisi doit recevoir au moins six heures de lumière directe par jour et être bien drainé pour éviter toute stagnation d’eau qui pourrait nuire aux racines.

Étapes de préparation  :

  • Enrichir le sol avec du compost organique ou du fumier bien décomposé.
  • Vérifier et ajuster le pH du sol. Idéalement, il doit être légèrement acide (entre 5.5 et 6.8).
  • Assurer un bon drainage en évitant les zones réputées humides ou inondables.

Plantation en godets

Utiliser des godets présente l’avantage de pouvoir contrôler soigneusement chaque plante individuellement, assurant ainsi un enracinement optimal avant de les transplanter en plein champ si nécessaire.

Directives pour la plantation en godets  :

  • Remplir les godets avec un mélange terreux léger et pauvre en azote.
  • Placer chaque plant dans un trou suffisamment large pour accueillir toutes les racines sans les courber.
  • Arroser immédiatement après la plantation pour favoriser l’installation.

Soin et entretien des fraisiers après la plantation

Une fois la plantation effectuée, les fraisiers nécessitent des soins réguliers pour garantir leur développement sain et productif. Ceci inclut l’arrosage, le paillage et la prévention des maladies.

Arrosage

Maintenir un sol constamment humide mais non détrempé est fondamental. Un stress hydrique peut compromettre le développement des fraisiers, surtout durant les périodes chaudes de l’année.

Conseils pour l’arrosage  :

  • Installer un système de goutte-à-goutte pour une irrigation régulière et contrôlée.
  • Éviter l’accumulation d’eau autour des racines pour prévenir les pourritures.
  • Arroser le matin tôt ou le soir pour minimiser l’évaporation.

Paillage

Le paillage aide à conserver l’humidité au niveau des racines, réduit la croissance des mauvaises herbes et protège les fraisiers des températures extrêmes. Utilisez des matériaux naturels comme la paille, le foin ou les écorces broyées.

Suggestions pour le paillage  :

  • Appliquer une couche épaisse de paillis autour de chaque plant, en évitant d’enterrer la base des tiges.
  • Renouveler le paillage au besoin, particulièrement après des pluies torrentielles ou un fort vent.
  • Enlever périodiquement les feuilles mortes et autres débris pour prévenir les maladies fongiques.

Protéger les fraisiers des maladies et parasites

Comme toute plante cultivée, les fraisiers peuvent être victimes de divers parasites et maladies. Une bonne protection passe par des méthodes de prévention et un traitement adapté en cas de problème.

Maladies communes

Les fraisiers souffrent fréquemment de maladies telles que le mildiou, l’oïdium, et la pourriture grise. Celles-ci peuvent sérieusement affecter la santé de la plante et réduire la récolte.

Méthodes de prévention  :

  • Choisir des variétés résistantes.
  • Espacer correctement les plantes pour assurer une bonne circulation de l’air.
  • Utiliser un paillage efficace pour éviter le contact direct des fruits avec le sol.

Parasites courants

Les principales menaces en termes de parasites comprennent les pucerons, les limaces et les charançons du fraisier. Éliminer ces nuisibles rapidement et efficacement aide à préserver la qualité de vos cultures.

Stratégies de lutte  :

  • Introduire des insectes bénéfiques comme les coccinelles pour combattre naturellement les pucerons.
  • Mettre en place des pièges à limaces ou utiliser des appâts biologiques.
  • Surveiller régulièrement les plantations pour détecter précocement tout signe d’infestation.
Retour en haut