Pepinière L'Autre Jardin

quand et comment tailler un pommier

Quand et comment tailler un pommier ?

4.6/5 - (116 votes)

Pour une récolte de pommes abondante en automne, le pommier a besoin d’être taillé à la fin de l’hiver. Cet article vous montre étape par étape comment tailler les pommiers pour qu’ils portent bien. Nous vous expliquons comment identifier les branches qui doivent rester en place et ce qui peut être enlevé ainsi que le meilleur moment pour le tailler.

🏗️ Étape🔍 Description💡 Conseils et Notes
Pourquoi tailler les pommiers ?Équilibrer pousses végétatives et génératives, éliminer branches malades, favoriser nouveau bois fruitier🌿 Branches végétatives pour la photosynthèse, pousses génératives pour les fruits
Quand tailler les pommiers ?En hiver (décembre-mars) ou en été (juillet-septembre)❄️ Hiver pour structure et renouvellement, ☀️ été pour améliorer l’exposition des fruits
1. Préparation et outilsSécateurs, scies d’élagage, couteau de jardin bien aiguisé🛠️ Utiliser des outils manuels tranchants pour éviter les maladies
2. Évaluation du bois fruitierIdentifier vieux bois fruitier (tordu) et nouveau bois fruitier (côtés des pousses vivaces)🌱 Jeune bois fruitier produit des fruits plus gros et sains
3. Tailler le pommier en hiverEnlever branches mortes, malades, poussant vers l’intérieur, évaluer dominance des branches✂️ Tailler « sur l’anneau » et détourner branches pour éviter bourgeons latéraux incontrôlés
4. Tailler le pommier en étéSupprimer pousses qui ombragent fruits, enlever branches vieilles non productives🌞 Éviter taille trop précoce pour ne pas sous-développer les fruits
Taille de plantationFormer couronne désirée, équilibrer couronne et racines🌳 Pour jeune pommier, tailler extrémités des branches existantes
Taille des jeunes pommiersTailler avant débourrement, déterminer rameau directeur et branches maîtresses🌿 Pousses directrices et branches latérales permanentes essentielles
Taille d’entretien des pommiers adultesDévier rameau directeur, éliminer branches mortes et malades, maintenir dominance des branches maîtresses🌲 Favoriser bois fruitier jeune et sain, éviter pousses d’eau
Taille de rajeunissementTailler arbres vieux et non productifs pour créer nouveau bois fruitier🌱 Effectuer en hiver, par étapes si nécessaire, soutenir avec engrais
Reconnaître et éliminer pousses d’eauCouper pousses verticales non fructifères, courber celles bien positionnées pour produire bois fruitier💧 Éliminer à la base pour éviter multiplication des pousses

Pourquoi faut-il tailler les pommiers ?

pourquoi faut il tailler les pommiers

En observant la croissance du pommier (Malus), on peut facilement voir qu’il forme différents types de pousses et de branches : Il y a les longues pousses « végétatives », richement feuillées, qui ne donnent presque pas de fruits. Et les pousses fructifères courtes, « génératives », en partie tordues sur elles-mêmes et très âgées, sur lesquelles des fleurs et des fruits apparaissent plusieurs années de suite. Les deux types de pousses sont importants, car nous, les humains, voulons des pousses génératives porteuses de fruits pour notre récolte de pommes. Mais ce sont surtout les pousses végétatives, riches en feuilles, qui effectuent efficacement la photosynthèse et nourrissent l’arbre – ce sont elles aussi qui font grossir les fruits et les rendent savoureux. L’objectif principal de la taille du pommier est d’équilibrer la croissance des pousses végétatives et génératives. En outre, les branches malades sont éliminées pour éviter les infections secondaires et éclaircir la couronne. Cela facilite la récolte et prévient également les maladies. En outre, on élimine le bois fruitier trop vieux et on veille à ce que le nouveau bois fruitier apparaisse, car un bois fruitier plus jeune donne de plus beaux fruits.

Remarque : la question de savoir si la taille des pommiers est nécessaire fait régulièrement l’objet de discussions. Les pommiers sont des plantes fortement modifiées par la sélection et, sans les soins de l’homme, ils sont certes viables, mais souvent touchés par les maladies, les petits fruits et le rabougrissement.

Tailler un pommier : Le bon moment

quand tailler un pommier
La taille d’hiver est la plus courante pour les pommiers

Quand peut-on tailler les pommiers ? De nombreux jardiniers amateurs savent qu’il faut tailler les pommiers en hiver, entre décembre et mars. En outre, il est possible de procéder à une taille estivale du pommier, mais dans un but différent. Nous vous expliquons ci-dessous ce que cela signifie exactement.

Tailler le pommier en été

La taille d’été du pommier n’est presque jamais effectuée dans les jardins familiaux, car elle sert plutôt à optimiser la récolte et provient donc de la culture professionnelle. Si vous n’avez pas besoin de vivre de vos pommiers, vous n’aurez guère recours aux ciseaux en été. Tailler le pommier en été permet d’obtenir des fruits mieux exposés, ce qui se traduit par une plus belle coloration et une légère amélioration de la conservation. Elle permet également de « calmer » les arbres à forte croissance en limitant leur source d’énergie. Mais pour être complet, voici un petit guide de la taille estivale des pommiers :

  • Seule la taille d’été tardive, effectuée pendant la maturation des pommes, est profitable pour le jardin familial. Les fruits doivent déjà être presque entièrement développés et n’attendre que leur belle coloration. Il est important qu’à ce moment-là, la pousse dite de la Saint-Jean soit déjà terminée. La période de taille estivale s’étend donc de juillet à septembre.
  • Attention : une taille d’été trop précoce peut entraîner un sous-développement des fruits.
  • Supprimez ou raccourcissez les pousses isolées qui font de l’ombre aux fruits suspendus à l’arbre. Ne coupez pas trop de branches feuillues, car les pommes risquent d’être moins sucrées.
  • Au cours de la taille d’été, les vieilles branches qui ne portent plus de fruits de qualité peuvent également être entièrement supprimées.

Conseil : certaines variétés de pommiers poussent très fort, d’autres sont plus calmes. La taille d’été n’est nécessaire que pour les variétés à forte croissance végétative. Les arbres qui produisent de toute façon peu de pousses végétatives ne doivent pas être privés de leurs quelques branches feuillues en été.

Tailler le pommier en hiver

Pour tailler le pommier, le moment le plus important est l’hiver. Lors de la taille hivernale, de décembre à mars, l’absence de feuillage permet d’avoir une bonne vue d’ensemble des branches à éliminer. La taille hivernale permet de construire, de maintenir ou de renouveler la couronne. En choisissant le bon moment dans la fenêtre de temps mentionnée ci-dessus, il est possible d’influencer la réaction du pommier à la taille. Les tailles hivernales précoces assurent une forte repousse, les tailles hivernales tardives une réaction plus faible.

Nous expliquons ci-dessous les différentes procédures à suivre pour que vous ayez tout sous la main lors de la taille des pommiers en hiver.

Conseil d’expert : le gel hivernal ne constitue pas un argument majeur contre la taille hivernale. En règle générale, les températures inférieures à -5°C ne provoquent pas de dégâts dus au gel.

Tailler un pommier étape par étape

tailler un pommier étape par étape

Nous savons maintenant quand et pourquoi il est préférable de tailler le pommier. Mais comment procéder à la taille de l’arbre ? Nous abordons ici tout ce qu’il faut savoir sur la taille des pommiers en hiver.

Remarque : une erreur que de nombreux jardiniers amateurs commettent régulièrement est la suivante – ils essaient de raccourcir la hauteur d’un grand pommier et de le faire pousser plus petit. Malheureusement, la taille dépend en premier lieu de la variété et du porte-greffe. Tailler fortement les arbres à forte croissance entraîne une forte réaction, c’est-à-dire encore plus de vigueur. Taillez donc de manière contre-intuitive : les arbres à forte croissance le moins possible, les arbres à faible croissance davantage.

Reconnaître et évaluer le bois fruitier

Le pommier se trouve généralement dans le jardin pour ses fruits. Ceux-ci se forment sur ce que l’on appelle le bois fruitier. Il s’agit de pousses courtes situées sur les côtés des pousses plus longues et qui produisent des fleurs et quelques feuilles. Le bois fruitier fleurit et fructifie plusieurs années de suite et s’allonge toujours de quelques centimètres. Le vieux bois fruitier est tordu et particulièrement facile à reconnaître. Il ne produit cependant plus que de petits fruits. Le jeune bois fruitier se développe sur le côté des pousses vivaces et produit des fruits plus gros et plus sains. L’objectif de la taille est également de fournir un nouveau bois fruitier jeune et d’éliminer l’ancien.

Tailler le pommier en hiver

1. Choisir le bon outil

Un mauvais outil de taille peut faire plus de mal que de bien à l’arbre. Dans tous les cas, l’outil de coupe doit être tranchant et il faut obtenir une surface de coupe aussi droite que possible. Alors, en principe et selon l’épaisseur de la branche, le sécateur, la scie d’élagage, le sécateur télescopique et la scie télescopique conviennent pour la taille douce des pommiers. Les élagueurs ne sont pas nécessaires, car ils ne peuvent pas être guidés avec suffisamment de précision. Les scies motorisées doivent être évitées dans la mesure du possible, car elles laissent des surfaces de coupe effilochées qui sont plus difficiles à surmonter par l’arbre. Procurez-vous également un couteau de jardin bien aiguisé ou une lame de scie pour aplanir délicatement les bords des grandes surfaces de coupe.

En règle générale, il est préférable de travailler avec des outils manuels et une échelle plutôt qu’avec des outils télescopiques. En effet, les coupes des outils longs deviennent toujours imprécises et augmentent ainsi le risque d’effets indésirables tels que l’apparition de maladies ou l’augmentation des pousses d’eau.

2. 3 règles de taille pour la taille des pommiers

La règle la plus importante pour la taille des pommiers est que les branches sont généralement coupées « sur l’anneau ». Un léger renflement est visible à la base de chaque branche. Une branche est supprimée juste au-dessus de celle-ci. Si vous laissez trop de chicots, de nombreuses pousses latérales apparaîtront au printemps et devront être éliminées avec difficulté. Si la branche est coupée trop bas, l’arbre aura du mal à cicatriser la plaie et le risque de maladie fongique augmentera. Il existe bien sûr des exceptions à la règle, que nous mentionnons ci-dessous.

Il est tout aussi important de ne pas « couper » les pousses des pommiers en règle générale. Cela signifie que ni les jeunes ni les vieilles branches ne doivent être coupées n’importe où sur leur longueur. Au lieu de cela, une branche est soit entièrement supprimée, soit « détournée ». Cela signifie qu’une branche doit toujours être coupée juste au-dessus de l’émergence d’une branche latérale. De cette manière, l’énergie de l’arbre est – pour simplifier – redirigée vers la branche souhaitée. En revanche, si un pommier est « coupé », de nombreux bourgeons latéraux poussent de manière incontrôlée en dessous de la coupe – et la plupart d’entre eux sont ensuite difficiles à éliminer. Il est donc important de ne pas tailler les extrémités de votre pommier. Il existe bien sûr des exceptions à cette règle.

Plus une branche pousse en hauteur et verticalement, plus elle se développera à l’avenir. Si un pommier possède une ou plusieurs pointes souhaitées, il est important de maintenir leur dominance afin d’éviter le développement incontrôlé de nombreux bourgeons latéraux et d’orienter l’arbre vers une croissance plus modérée. Veillez à ce que les pointes de votre pommier soient toujours au point le plus haut de la branche. Toutes les branches latérales doivent être taillées plus bas.

3. Les branches qui doivent être éliminées dans tous les cas

La première chose à faire est de repérer les branches mortes ou malades, qui doivent être éliminées dans tous les cas. Les branches arrachées, creuses ou atteintes par le chancre des arbres fruitiers doivent être coupées.

Les branches qui poussent à l’intérieur de la couronne de l’arbre sont également en grande partie éliminées. Vous pouvez laisser quelques pousses isolées qui sont bien garnies de bois fruitier. Cependant, il est important d’enlever rapidement les grosses branches qui poussent vers l’intérieur avant qu’elles ne provoquent des blessures trop importantes.

Taille de plantation du pommier

grand pommier
  • Important pour équilibrer le rapport entre le système racinaire nettement réduit (par l’élagage) et la couronne en cours de formation.
  • Objectif : construire la forme de couronne souhaitée, par exemple une couronne en entonnoir ou une couronne pyramidale.

Selon la qualité du jeune pommier, il se peut qu’il y ait encore peu de ramifications. Afin de disposer de plus de pousses pour la formation de la couronne, les extrémités des branches existantes sont coupées, c’est-à-dire simplement taillées en haut. Si les pousses sont trop proches les unes des autres, se croisent ou se font concurrence pour le même espace, certaines sont entièrement supprimées.

Taille des jeunes pommiers

  • Pour les pommiers jusqu’à 10 ans environ.
  • Les arbres à forte croissance sont taillés juste avant le débourrement, les pommiers à faible croissance sont taillés en hiver.
  • Déterminer le(s) rameau(x) directeur(s) : Un pommier avec un axe central a besoin d’une pointe. Celle-ci permet d’éviter une trop forte croissance végétative des branches latérales. La pousse directrice ne doit jamais être coupée, mais elle peut être dérivée. Les couronnes en entonnoir ou autres formes de couronnes peuvent avoir plusieurs branches maîtresses.
  • Déterminez les branches latérales permanentes (branches maîtresses) et éliminez la concurrence à un stade précoce. Les branches maîtresses doivent partir du tronc à un angle plutôt plat, mais pas tout à fait à l’horizontale.
  • Coupez les pousses et les branches qui se dirigent vers le haut ou vers le bas et qui ne sont pas la branche maîtresse, mais qui entrent en concurrence avec elle.
  • Supprimez les pousses qui poussent vers l’intérieur au plus tard au bout de deux ans – entre-temps, vous pourrez peut-être encore en récolter quelques fruits.
  • Coupez les pousses peu ramifiées si vous souhaitez obtenir plus de ramifications.
  • Raccourcissez les branches maîtresses si nécessaire, en les dirigeant vers des branches latérales appropriées.

Taille d’entretien des pommiers adultes

  • Pour les pommiers à partir de 10 ans environ.
  • Les arbres à forte croissance sont taillés juste avant le débourrement, les pommiers à faible croissance sont taillés en hiver.
  • Si nécessaire, déviez le rameau directeur sur des rameaux à croissance plutôt moyenne – la croissance est ainsi ralentie au minimum.
  • Détourner les branches maîtresses sur des branches latérales plus jeunes avec un bois fruitier plus jeune.
  • Coupez les branches mortes, endommagées et malades.
  • Supprimez toujours les branches montantes qui ne sont pas des branches maîtresses.
  • Supprimez généralement les branches qui poussent vers l’intérieur – elles peuvent être laissées à l’intérieur jusqu’à deux ans pour la récolte des pommes.
  • Les vieilles branches qui ne portent pas de feuilles nourrissantes ni de fruits abondants peuvent être abandonnées au profit de branches plus jeunes. Les vieilles branches peuvent également être supprimées lors de la taille d’été, si elles sont particulièrement reconnaissables à leurs petits fruits et à la faible quantité de nouvelles pousses.

Tailler radicalement le pommier : La taille de rajeunissement

La taille de rajeunissement est pratiquée sur les arbres qui ne produisent presque plus de nouvelles pousses et portent beaucoup de petites pommes – l’objectif est de créer un nouveau bois fruitier. Pour ce faire, il se peut que vous deviez tailler complètement un très vieux pommier et qu’il ne reste que quelques branches.

  • Le bon moment est l’hiver, afin de provoquer une réaction aussi forte que possible.
  • Veillez à ce que le temps soit sec et ensoleillé afin de pouvoir refermer à sec les plaies qui se forment.
  • Au cours des deux prochaines années, il faut s’attendre à ce que peu de pommes soient produites.
  • Vous pouvez maintenant tailler radicalement votre pommier, en éliminant complètement le bois malade et endommagé, ainsi que les parties particulièrement denses et vieilles sans nouvelles pousses. Les blessures importantes peuvent être réparées avec du mastic cicatrisant.
  • Si le vieil arbre a trop peu de nouvelles pousses sur lesquelles dériver, vous pouvez exceptionnellement tailler non pas « sur brindilles », mais « sur pivots ». Ce faisant, vous laissez des souches ciblées qui, espérons-le, donneront naissance à de nouvelles pousses.
  • Attendez de voir comment et où le vieil arbre bourgeonnera l’année suivante, puis faites une nouvelle couronne appropriée à partir des pousses existantes.
  • Vous pouvez également couper des branches les années suivantes afin de provoquer une nouvelle ramification.

Conseil : si le vieux pommier n’a pas du tout de jeunes pousses ou si celles-ci sont victimes de la suppression d’autres branches, il vaut la peine de procéder à une taille de rajeunissement par étapes : la première année, taillez très sévèrement en laissant peu de branches. L’année suivante, lorsqu’il aura repoussé à la base en réaction, vous pourrez tailler complètement la partie ancienne du pommier. Il est préférable d’apporter un soutien supplémentaire à un arbre aussi peu vigoureux en lui donnant de l’engrais : Chaque année, en février, vous pouvez utiliser un engrais principalement organique, à base d’azote. Son effet est retardé et arrive donc juste à temps pour le débourrement de l’arbre. Vous pouvez également utiliser un engrais spécial pour arbres fruitiers, comme notre engrais organique. Vous pouvez appliquer cet engrais liquide dans l’eau d’arrosage de mars à août.

Reconnaître et éliminer les pousses d’eau sur le pommier

Les « pousses d’eau » du pommier sont les pousses qui poussent de manière abrupte vers le haut. La plupart du temps, elles se trouvent à l’intérieur de la couronne de l’arbre. L’écorce est généralement beaucoup plus claire et le bois plus tendre. Les pousses d’eau peuvent être éliminées à chaque taille. Si un arbre qui n’a pas été entretenu par une taille depuis longtemps est fortement élagué, de nombreuses pousses d’eau se formeront lors de la prochaine repousse.

Il est alors préférable de les éliminer par une taille d’été. Coupez toujours les pousses d’eau à la base, sinon une souche donnera directement naissance à plusieurs nouvelles pousses d’eau, ce qui multipliera le travail de taille. Si les pousses verticales sont bien positionnées sur la branche, elles peuvent également être courbées vers le bas à l’aide de poids ou de ficelles, ce qui les rend utilisables. En effet, les branches qui partent presque à l’horizontale sont beaucoup plus susceptibles de produire du bois fruitier et donc des fruits.

La variété de pomme ‘Merkur’ est encore relativement jeune. Cependant, sa robustesse et sa bonne capacité de conservation en font déjà un choix intéressant pour les jardiniers amateurs. La ‘Merkur’ a une croissance moyenne et est donc facile à tailler.

Retour en haut